Leasing pour jeune conducteur : tout ce qu’il faut savoir

Il est de plus en plus fréquent que les jeunes détenteurs du permis de conduire français se lancent dans une LOA, autrement dit un leasing, qui est une location de véhicule avec une option d’achat finale. Pour ces jeunes, le financement d’un véhicule neuf représente une dépense trop considérable pour une première voiture, même d’occasion. Regardons de plus près en quoi consiste le leasing jeune conducteur, la différences entre LOA et LLD, et comment et pourquoi y souscrire.

Le leasing jeune conducteur, qu’est-ce que c’est ?

Le leasing est l’appellation anglo-saxonne du contrat de location-vente. Aussi connu sous l’abréviation LLD (location longue durée) ou plus souvent LOA (location avec option d’achat), il consiste en une location auto qui peut se terminer ou non par une vente ferme.

Plus concrètement, le leasing pour auto-entrepreneurs est un contrat de bail dont les loyers sont mensuels, grâce auquel le conducteur a l’usage du véhicule, et conserve la possibilité de l’acheter en fin de contrat. Les loyers versés permettent d’acquitter les frais de location  de la voiture et une partie du montant de l’achat final, ce qui représente une souplesse financière pour les jeunes conducteurs à petit budget.

Un jeune conducteur est-il éligible au leasing ?

Le LLD jeune conducteur est tout à fait envisageable. La location avec option d’achat est accessible à tous les automobilistes, quel que soit leur âge et la date d’obtention du permis de conduire. La seule condition étant d’être titulaire du permis de conduire à la signature du contrat. Les derniers chiffres indiquent d’ailleurs que près de la moitié des jeunes conducteurs de moins de 25 ans ont utilisé ce dispositif en 2021, que ce soit pour des voitures à essence ou une voiture électrique.

De la même manière, le leasing pour les jeunes entreprises est parfaitement possible, et Autocito propose le leasing de véhicules utilitaires sans condition de durée d’exercice.

Leasing conducteur débutant : des agences de location plus exigeantes que d’autres

Dans les faits, posséder le permis auto ne sera pas toujours suffisant pour louer une voiture en longue durée, et d’autres conditions peuvent s’ajouter. Le jeune conducteur devra montrer patte blanche lors de la signature du crédit-bail pour l’automobile de son choix. Concrètement, l’établissement prêteur va demander des garanties et assurances pour se prémunir contre un éventuel défaut de paiement. Si la société considère que les risques pour elle sont trop importants, elle bloquera sans doute la transaction, qui restera lettre-morte.

Chez Autocito, nous proposons le leasing à tous les conducteurs, sans condition d’âge, ainsi qu’à toutes les entreprises. N’hésitez pas à demander un devis pour un leasing automobile.

Pourquoi faire le choix du leasing en tant que jeune automobiliste ?

Faire le choix du LLD quand on est un jeune conducteur permet d’obtenir de nombreux avantages.

Cette solution permet en premier lieu d’avoir immédiatement un véhicule à sa disposition, ceci même sans disposer d’un apport important. La LOA est souvent bien adaptée aux jeunes, du fait que les mensualités sont en général plus faibles que celles d’un prêt classique. Un achat comptant peut s’avérer être une lourde erreur en tant que jeune permis, en plus d’être une dépense inconsidérée. Grâce au leasing, le jeune conducteur peut prendre le temps, afin de décider s’il souhaite acheter le véhicule ou non. Par ailleurs, son budget sera plus facile à gérer grâce à certaines formules « tout compris », qui incluent l’assurance ou encore l’entretien classique des voitures, comme les vidanges, les changements de disques et plaquettes de frein.

Le jeune conducteur a donc une vision claire de ce que va lui coûter son nouveau véhicule, ce qui est très pratique pour le suivi de ses dépenses. Pour information, certains professionnels pratiquent des taux de LOA très attractifs, parfois autour de 3 %.

Comment procéder à la souscription d’un leasing en tant que jeune conducteur ?

Voyons quelles sont les démarches administratives à accomplir et les éléments concrets et légaux que doit contenir le contrat de leasing.

Les conditions de souscription

Le contrat en LOA/leasing s’adresse à tous les jeunes conducteurs, quel que soit leur âge ou le nombre d’années d’expérience qu’ils possèdent sur la route.

En revanche, outre le fait qu’il doit posséder un permis de conduire valide, il doit présenter une situation financière saine. Ainsi, l’organisme de prêt de véhicules ou le gestionnaire a le droit d’exiger la production de divers documents qui attestent de la solvabilité du futur client :

  • Ses trois relevés de compte bancaire les plus récents, afin d’avoir une vision sur la gestion du budget du demandeur ;
  • Ses trois dernières fiches de paye ;
  • À défaut d’employeur, son dernier avis d’imposition.

Les démarches administratives de souscription

Pour souscrire à un engagement de leasing, les jeunes conducteurs doivent suivre plusieurs étapes.

1
Le jeune automobiliste signe un contrat de location longue durée auprès d’un établissement de crédit ou d’un concessionnaire. Ce document doit mentionner la valeur résiduelle du véhicule une fois que la période d’engagement aura pris fin ;
2

Il verse un dépôt de garantie, dont le coût varie en fonction de la valeur du véhicule ;

3

Le professionnel lui confie un véhicule de location ;

4

Il règle le montant du loyer convenu, de façon mensuelle ou trimestrielle ;

5

Lorsque l’engagement prend fin, le locataire a la possibilité de lever l’option d’achat, et ainsi de conserver le véhicule.

Il est important de noter que le montant des mensualités peut varier fortement en fonction du modèle de véhicule, de la durée de location et du kilométrage défini au préalable.

Le contenu du contrat de leasing jeune conducteur

Le contrat signé entre le loueur et le conducteur doit comporter certaines mentions précises et obligatoires.

En fin de période de location, lorsque la personne engagée pour un LLD décide de racheter le véhicule, on dit que le locataire effectue une « levée d’option ». Le loueur déduit le montant du dépôt de garantie du prix de vente, afin d’obtenir la valeur résiduelle du véhicule.

Si la voiture est restituée au loueur, le locataire peut alors récupérer le dépôt de garantie initial, duquel sont soustraits les frais de remise en état du véhicule.

Le document contractuel doit aussi évoquer les conditions de fin anticipée du leasing. Le conducteur débutant est tenu de verser les mensualités restantes au loueur, même en cas de restitution anticipée du véhicule. Néanmoins, afin de limiter le coût de cette opération, il est possible de transférer le contrat en cours à un autre particulier, voire de vendre le véhicule et de solder le crédit avec le montant de la vente.

Enfin, il peut être prévu au contrat une option d’achat avant terme.

Autocito est un professionnel de la LOA. Grâce à leur expérience et leur expertise, ils sauront proposer un contrat de leasing adapté au profil de chaque jeune conducteur.

Publié par :
Clara 

Diplômée du BTS communication, je poursuis actuellement mes études en Licence Professionnelle E-Commerce et Marketing Numérique, tout en étant en alternance chez Autocito. Ma passion pour l’automobile, née en 2020, s’allie à un vif intérêt pour les nouvelles technologies. Je garde constamment un œil sur les innovations récentes de ces secteurs. Mon ambition est de vous transmettre ma passion et mon expertise au travers d’articles fouillés et captivants. Pour toute prise de contact, je vous invite à m’écrire à clara@autocito.com, à me retrouver sur Linkedin ou directement sur notre site, autocito.fr.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

* Champs obligatoires
🔒 Vos données personnelles sont protégées