Autocito

Financement utilitaire d’entreprise

Comment financer son véhicule professionnel ?

Lorsque l’on souhaite financer son véhicule professionnel, il est essentiel de choisir une solution de financement adéquate. Parmi ces solutions, il existe notamment le prêt professionnel, la location longue durée (LLD, LOA, …) ou encore le crédit-bail. Chacune d’entre elles disposent d’avantages mais également d’inconvénients.

Il est donc important d’analyser les besoins et les moyens de la société avant d’opter pour un mode de financement. Après avoir pris en compte tous ces paramètres décisifs, l’entrepreneur pourra faire le choix d’un prestataire qui sera en mesure de lui apporter la solution de financement souhaitée pour son véhicule de société.

Quels sont les différents modes de financement ?

Achat au comptant

Avantages de l’achat au comptant

Pour une entreprise disposant d’une trésorerie conséquente, l’achat au comptant d’un véhicule de société pourrait être une solution envisageable. En effet, l’entreprise en mesure de financer elle-même son véhicule fera des économies sur les frais inhérents à cet achat. De plus, cela lui permettra de devenir plus rapidement propriétaire de son véhicule professionnel ou de sa flotte ; ce qui signifie que l’entreprise pourra revendre le véhicule à tout moment.

Inconvénients de l’achat au comptant

Cependant, l’achat au comptant d’un véhicule présente également quelques inconvénients qu’il faut avoir à l’esprit en tant que professionnel. Dans un premier temps, il faut s’assurer que cet achat ne soit pas à l’origine d’un trou dans la trésorerie. En effet, la société devra être en mesure d’assumer le coût d’achat mais également les frais d’entretien et d’assurance. De plus, selon le véhicule, la TVA ne sera pas récupérable. Enfin, au moment de la revente du véhicule, l’entreprise a peu de chance de faire de plus-value.

Le crédit-bail

Avantages du crédit-bail

En choisissant le crédit-bail pour financer un véhicule, l’entreprise pourra réaliser des économies.  En effet, cette solution implique de nombreux avantages fiscaux, notamment sur le fait que les loyers deviennent des charges, et une avance sur TVA. De plus, l’option d’achat n’apparaissant pas sur le bilan, l’endettement de l’entreprise sera moins conséquent. Enfin, l’entrepreneur pourra choisir, à la fin de son contrat d’acheter ou de restituer son véhicule.

Inconvénients du crédit-bail

Comme chaque solution de financement, cette dernière implique certains points négatifs. Le crédit-bail est irréversible après signature du contrat. Seuls certains termes pourront être revus par la suite. Il faut également noter que les frais d’entretiens seront à la charge de l’entreprise. De plus, si la société souhaite restituer le véhicule de société à la fin du contrat, elle devra assurer les éventuelles réparations à faire sur le véhicule. La mise en place d’un crédit-bail peut également impliquer une limite sur le kilométrage. Il faudra donc être vigilant quant à l’utilisation du véhicule.

La LLD

Avantages de la LLD

Le principal avantage de la LLD est qu’elle ne créera pas de dette supplémentaire, à l’inverse du crédit-bail par exemple. Autrement dit, cette solution de financement permettra à une société de préserver sa capacité d’emprunt. Il faut également noter que, selon le prestataire, des options sur le contrat pourront être ajoutées. Cela pourra concerner l’assurance, l’entretien ou encore l’assistance en cas de panne. Enfin, il faut noter que pour une jeune entreprise, cette solution de financement est plus facile d’accès. Elle lui permettra de pouvoir bénéficier d’une voiture ou d’un véhicule utilitaire neuf, sans avoir à l’acheter comptant.

Inconvénients de la LLD

Si la LLD peut être une solution de financement avantageuse pour les jeunes entreprises notamment, il faut être conscient du coût que cette dernière représente. En effet, les mensualités d’un contrat en LLD sont plus élevées que pour un crédit-bail. Mais le principal inconvénient de la LLD est qu’elle impose un kilométrage à respecter. En cas de non-respect de cette limite, les pénalités financières appliquées peuvent être conséquentes. Enfin, la LLD constitue un engagement sur un plus ou moins long terme, selon la durée du contrat.

La LOA

Avantages de la LOA

Beaucoup de sociétés choisissent la LOA pour les multiples avantages que présente ce mode de financement. Tout d’abord, elle permet à l’entreprise de bénéficier d’un véhicule sans engagement d’achat. Le professionnel pourra choisir s’il souhaite ou non racheter le véhicule en fin de location. La LOA permet également aux entrepreneurs d’accéder à un large choix de véhicules : voiture, véhicule de société, véhicule utilitaire, … Cela sous-entend une possibilité de renouveler facilement une flotte automobile complète. Elle offre également la possibilité à la société de préserver son budget et donc d’optimiser ses investissements.

Inconvénients de la LOA

Cependant, la LOA représente un coût global plus important, dû aux intérêts liés à la mise en place d’un contrat de location. Ces intérêts sont plus importants que ceux appliqués à un crédit auto classique. Comme beaucoup de solutions de financement de véhicule, il peut y avoir un kilométrage à respecter. Les frais d’assurance et d’entretien sont bien souvent à la charge de l’entreprise également. De plus, toute restitution d’un véhicule implique une éventuelle remise en état du véhicule. Les frais de réparation étant à la charge de l’entreprise, cette dernière devra en assumer le coût.

Conditions de financement

Lorsque l’on souhaite faire financer un véhicule, obtenir une solution de financement utilitaire, en tant qu’entreprise, les garanties demandées peuvent diverger d’un prestataire à l’autre et selon le mode de financement. Lorsque l’on choisit de passer par une banque ou un organisme de financement classique, les garanties demandées sont souvent plus importantes.

Ces organismes ont besoin d’être rassurés quant à la santé financière d’une entreprise. Ils devront donc être en mesure de constituer un dossier solide afin que cette dernière puisse accéder à un crédit traditionnel ou à un crédit-bail, par exemple. Les prestataires proposant des contrats de financement en LOA ou LLD sont souvent plus souples. Leur volonté étant de soutenir davantage des entreprises naissantes, les études de dossier sont en général moins exigeantes.

Quels sont les documents réglementaires à fournir ?

Bien que les documents à fournir divergent selon le prestataire, on retrouve une base commune. Lorsque vous souhaitez accéder à l’un de ces modes de financement, il vous sera demandé de fournir :

⇒    Une copie de votre pièce d’identité à jour

⇒    Un justificatif de domicile

⇒    Un relevé d’identité bancaire

⇒    Un KBIS, où autre document officiel contenant le SIREN

Selon s’il s’agit d’un financement de véhicule utilitaire ou d’un véhicule de société, et selon l’organisme qui se chargera de votre financement, d’autres pièces pourront vous être demandées. Il peut s’agir de votre prévisionnel, d’un ou plusieurs bilans, … Ces justificatifs supplémentaires permettront de construire votre dossier pour la demande de financement de votre voiture ou de votre véhicule utilitaire.

Est-il toujours nécessaire d’avoir un apport ?

L’apport peut être une des conditions d’accès pour une LOA ou une LLD par exemple. Mais il n’est pas nécessairement obligatoire. L’apport a pour principal objectif de faire baisser le montant des loyers mensuels ou encore de réduire la durée du contrat de location. Cependant, il faut bien faire la distinction entre l’apport et le dépôt de garantie. L’apport ne pourra être récupéré en fin de contrat, puisque ce dernier fera office de premier loyer.

Le dépôt de garantie, quant à lui, fait office de caution et pourra donc être récupéré en fin de contrat si le véhicule restitué est en bon état. De même que pour l’apport, tous les bailleurs ne demandent pas obligatoirement un dépôt de garantie.

Comment choisir le meilleur financement ?

Toutes ces solutions ont leurs points forts et leurs points faibles. Lorsque l’on souhaite faire financer son véhicule professionnel, il faut être en mesure d’établir une liste des besoins de l’entreprise. Ces interrogations devront porter sur les capacités de financement de l’entreprise, le type de véhicule souhaité et l’utilisation de celui-ci, la durée du contrat … Les solutions de leasing pour auto entrepreneurs et jeunes entreprises sont intéressantes lorsque l’on démarre son activité par exemple.

Une fois les réponses trouvées à chacune des interrogations, la société pourra trancher sur le mode de financement le plus adéquat. Si l’entreprise a besoin d’un véhicule sur du long terme, par exemple, elle privilégiera le crédit-traditionnel. A l’inverse, pour une utilisation de courte durée, la LLD sera plus adaptée.

Plus de renseignements ? Contactez-nous !

* Champs obligatoires
🔒 Vos données personnelles sont protégées