Devenir Électricien en Auto-Entreprise

Autocito > Actualités > Devenir Électricien en Auto-Entreprise

Devenir électricien en tant qu’auto-entrepreneur offre une liberté professionnelle exceptionnelle, mais nécessite une préparation minutieuse. Ce choix vous permet de gérer votre propre entreprise, avec tous les défis et opportunités que cela comporte. Dans cet article, nous explorerons les étapes clés, les compétences nécessaires et les avantages de ce statut. Que vous soyez un professionnel expérimenté ou un débutant, vous trouverez des conseils essentiels pour démarrer avec succès.

Électricien auto-entrepreneur : les informations à retenir

En tant qu’électricien auto-entrepreneur, voici ce qu’il faut savoir pour débuter et réussir dans ce domaine spécialisé :

Rôle : Vous êtes responsable de l’installation, de la maintenance et de la réparation des systèmes électriques, tout en assurant la gestion administrative de votre activité.

Compétences requises : Flexibilité, autonomie, et prise de décision constante. Vous devez maîtriser les aspects techniques de l’électricité, la gestion administrative, et posséder d’excellentes compétences en communication et service client.

Formation et certifications : Suivre une formation professionnelle telle que le CAP Électricien, le Bac Pro Électrotechnique, ou le BTS Électrotechnique, et maîtriser les compétences techniques et transversales indispensables pour exercer en toute légalité et sécurité.

Réglementation et obligations légales : Avant de commencer votre activité d’électricien auto-entrepreneur, vous devez vous immatriculer auprès des autorités compétentes, choisir un régime fiscal et social adapté, déclarer le début de votre activité, et obtenir un numéro SIRET et un code APE pour exercer légalement.

Matériel et équipement : Disposer d’un équipement de qualité et adapté à vos interventions est nécessaire. Le leasing utilitaire peut être une option intéressante pour optimiser vos déplacements et interventions sur les chantiers.

Rémunération : peut varier selon l’expérience, la localisation géographique et les compétences spécialisées, généralement basée sur un taux horaire moyen de 35 à 45 euros, voire plus dans certains cas. Ce qui permet de se payer un salaire d’autoentrepreneur entre 2 000 € à 5 000 € pour les plus expérimentés.

Plafond de chiffre d’affaires : plafond de chiffre d’affaires pour une micro-entreprise est de 176 200 euros pour les activités de services.

électricien

Qu’est-ce qu’un électricien auto-entrepreneur ?

Un électricien auto-entrepreneur est un professionnel qualifié dans le domaine de l’électricité qui choisit d’exercer son activité en tant qu’indépendant, sans être lié à une entreprise ou à un employeur. Ce statut lui confère une grande autonomie et la possibilité de gérer ses propres affaires, tout en respectant les réglementations en vigueur.

Les activités du métier

L’électricien auto-entrepreneur propose une vaste gamme de services pour répondre aux besoins domestiques et commerciaux. Ses principales activités comprennent l’installation électrique, qui englobe la pose de câblage, d’interrupteurs, de prises électriques et de tableaux de distribution dans les nouvelles constructions ou lors de rénovations, tout en respectant les normes de sécurité en vigueur. Il assure également la maintenance préventive et corrective des installations, en vérifiant régulièrement les équipements pour détecter et corriger les défaillances, garantissant ainsi sécurité et efficacité. En cas de panne, il intervient pour diagnostiquer et réparer les problèmes tels que les courts-circuits, fusibles grillés et autres dysfonctionnements.

Avantages de devenir électricien auto-entrepreneur

L’un des principaux avantages d’être électricien auto-entrepreneur est la flexibilité dans la gestion de son emploi du temps et de ses projets. Ce statut permet de choisir les missions sur lesquelles travailler, d’ajuster son planning selon les besoins des clients et de trouver un équilibre entre vie professionnelle et personnelle. 

 Comment devenir électricien en auto-entrepreneur ?

Pour devenir électricien en auto-entreprise, plusieurs étapes doivent être suivies, notamment les formalités administratives et les assurances obligatoires.

 Formalités administratives

Avant de commencer à exercer votre activité en tant qu‘électricien auto-entrepreneur, vous devrez vous immatriculer auprès des autorités compétentes et obtenir les autorisations nécessaires pour exercer légalement votre métier. Voici les principales étapes à suivre :

  1. Pour vérifier l’éligibilité au statut d’auto-entrepreneur, il est nécessaire de : résider en France, être âgé d’au moins 18 ans (ou être mineur émancipé), exercer une activité éligible, respecter les plafonds de chiffre d’affaires, et accomplir les démarches administratives requises auprès des organismes compétents tels que l’URSSAF.
  2. Immatriculation auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA): Cette inscription est obligatoire pour obtenir le statut d’auto-entrepreneur et vous permet d’exercer en toute légalité. Vous devrez fournir plusieurs documents, notamment une pièce d’identité, un justificatif de domicile, et vos diplômes ou certificats de qualification professionnelle.
  3. Choix du régime fiscal et social : En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez la possibilité de choisir le régime micro-fiscal et micro-social simplifié. Ce régime vous offre un système d’imposition simplifié et des cotisations sociales proportionnelles à votre chiffre d’affaires.
  4. Déclaration de début d’activité : Après votre inscription auprès du CFE/CMA, vous devez déclarer le début de votre activité en ligne sur le site officiel des auto-entrepreneurs ou auprès de l’URSSAF.
  5. Obtention du SIRET et du code APE : Une fois votre inscription validée, vous recevrez un numéro SIRET et un code APE. Le numéro SIRET est unique et permet d‘identifier votre entreprise, tandis que le code APE décrit votre activité principale. Voici quelques codes que vous pouvez utiliser selon votre activité : 
  • 4321A : Travaux d’installation électrique dans tous locaux
  • 4321B : Travaux d’installation électrique sur la voie publique
  • 4321C : Travaux d’installation électrique pour le transport et la distribution d’électricité
  • 4321D : Travaux d’installation électrique sur bâtiment
  • 4321Z : Travaux d’installation électrique

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site impots.gouv.fr, en particulier la section « Créer mon entreprise« 

Assurances obligatoires

En tant qu’électricien, souscrire à des assurances professionnelles telles que l’assurance responsabilité civile professionnelle et l’assurance décennale est indispensable pour couvrir les éventuels dommages causés aux clients ou aux biens lors de l’exécution de vos travaux. Voici pourquoi ces assurances sont essentielles :

Assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) : L’assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour les électriciens auto-entrepreneurs. Elle couvre les dommages corporels, matériels et immatériels que vous pourriez causer à des tiers dans le cadre de votre activité. Par exemple, si vous endommagez un bien lors d’une intervention ou si un de vos clients subit un préjudice à cause de votre travail, cette assurance prendra en charge les frais de réparation et les indemnités éventuelles.

Assurance décennale : L’assurance décennale est également obligatoire pour les électriciens. Elle couvre les dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou qui rendent le bien impropre à sa destination pendant une durée de dix ans après la réception des travaux. Par exemple, si une installation électrique que vous avez réalisée présente un défaut majeur plusieurs années après, cette assurance prendra en charge les réparations nécessaires. Elle est essentielle pour protéger à la fois l’artisan et le client, en garantissant une couverture sur le long terme.

Autres assurances recommandées : En plus des assurances obligatoires, il peut être judicieux de souscrire à d’autres types d’assurances pour une protection complète :

 

Assurance multirisque professionnelle : Cette assurance couvre les biens et équipements de votre entreprise contre les risques de vol, incendie, dégât des eaux, etc.

Prévoyance : Pour vous protéger en cas d’incapacité de travail due à un accident ou une maladie.

Mutuelle santé : Une complémentaire santé adaptée aux travailleurs indépendants pour couvrir vos frais médicaux.

 

Souscrire à ces assurances vous permet d’exercer votre activité en toute sérénité, en sachant que vous êtes couvert contre les imprévus qui peuvent survenir dans le cadre de votre métier d’électricien auto-entrepreneur.a

Quelles compétences et formations sont nécessaires ?

Pour exercer en tant qu’électricien auto-entrepreneur en toute légalité et sécurité, il est essentiel de suivre une formation professionnelle et d’acquérir les compétences nécessaires. 

Cursus recommandés  :

CAP Électricien : Formation de base couvrant les fondamentaux de l’électricité et les normes de sécurité.

Bac Pro Électrotechnique : Formation approfondie sur les systèmes électriques et la maintenance.

BTS Électrotechnique : Niveau supérieur pour se spécialiser.

Compétences techniques indispensables : 

Maîtrise des systèmes électriques : Lecture de schémas électriques et installations complètes.

Connaissance des normes de sécurité : Respect des normes comme la NF C 15-100.

Diagnostic et dépannage : Capacité à diagnostiquer rapidement et réparer.

Compétences transversales :

Gestion de projet : Planification et gestion des ressources.

Compétences commerciales : Établissement de devis et relation client.

Autonomie et rigueur : Organisation et respect des délais.

Quels outils et équipements sont indispensables ?

L’équipement de base d’un électricien comprend des outils tels que , des testeurs électriques, des câbles, des disjoncteurs, des fusibles, etc. De plus, votre véhicule utilitaire a des équipements obligatoires qui peuvent être nécessaires pour transporter votre matériel sur les chantiers.

Liste des outils de base pour démarrer

Pour un électricien, disposer des bons outils et équipements est essentiel pour mener à bien ses différentes tâches. Voici une liste d’outils de base pour démarrer :

MULTIMETRE

multimètre, détecteur de tension 

PINCE

pinces coupantes, pinces à dénuder, couteau à dénuder 

TOURNE VIS

tournevis isolé, pince multiprise, pince à sertir, clé à molette 

PERCEUSE

perceuse-visseuse sans fil, scie à métaux 

NIVEAU BULLE

Niveau à bulle

GANT

gants isolants, éclairage portable 

Conseils pour choisir son véhicule utilitaire

Un véhicule utilitaire adapté à vos besoins est essentiel pour transporter efficacement vos outils et équipements sur les différents lieux d’intervention. La taille, la capacité de charge et la consommation de carburant sont des critères importants à prendre en compte lors du choix de votre véhicule utilitaire. Assurez-vous que le véhicule dispose de suffisamment d’espace pour ranger tous vos outils de manière organisée. Pensez également à des options comme les barres de toit ou un plancher coulissant pour faciliter le chargement et le déchargement. Enfin, choisissez un modèle fiable et économique pour minimiser les coûts d’entretien et de carburant, ce qui est crucial pour la rentabilité de votre activité d’électricien auto-entrepreneur.

Quel budget prévoir pour exercer le métier d’homme toutes mains ?

Exercer en tant qu’électricien auto-entrepreneur implique des coûts initiaux et récurrents. Voici un tableau récapitulatif des principales dépenses :

 Frais initiaux d’équipement et de matériel

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Outils de base et équipement spécifique (multimètre, tournevis isolés, pinces, perceuses, etc.) 500 - 1500 €
Véhicule utilitaire* 15 000 - 30 000 €

*Chez Autocito, nous proposons des véhicules à partir de 439€/mois en location avec option d’achat. (selon étude du dossier)

Coûts liés aux assurances et aux certifications

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Assurance professionnelle 300 - 600 €/an
Assurance décennale 800 - 1200 €/an
Formation continue 200 - 500 €/an

Dépenses courantes et les frais de déplacement

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Carburant 200 - 500 €/mois
Entretien du véhicule (révision annuelle, vidange, etc.) 500 - 1000 €/an
Frais de déplacement (Péage et stationnement) 50 - 100 €/mois

Coûts de marketing et de promotion

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Création et maintenance d’un site internet 1000 - 3000 €
Annonces en ligne et sur les réseaux sociaux 300 - 500 €/mois
Flyers et cartes de visite (prévoir plus si vous voulez faire appel à un graphiste pour créer votre visuel) 100 - 500 € pour 500 exemplaires

Charges sociales et fiscales

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Cotisations sociales environ 22% à 25% du chiffre d'affaires
Impôt sur le revenu (selon le régime fiscal choisi et le niveau de revenu) 6% - 30% du chiffre d'affaires
Taxe foncière (pour les locaux professionnels) Variable en fonction de la localisation et de la taille du local, estimé à quelques centaines d'euros à plusieurs milliers d'euros par an

Frais de gestion administrative et comptable

Tableau de Coûts
Nom Coût estimé (€)
Logiciel et comptabilité 10-30 €/mois
Honoraires d'un expert-comptable (si nécessaire) 50€ à 100€ de l'heure

Où trouver des clients ?

Trouver des clients est essentiel pour développer votre activité d’électricien. Plusieurs stratégies peuvent être mises en place, notamment le marketing digital, le réseautage local et la gestion efficace de la relation client.

Marketing digital et présence en ligne

Avoir un site web professionnel et une présence active sur les réseaux sociaux est essentiel pour se faire connaître et attirer de nouveaux clients en tant qu’électricien auto-entrepreneur. Voici comment optimiser votre marketing digital et votre présence en ligne :

Création d’un site web professionnel : Un site web professionnel sert de vitrine pour votre entreprise. Il doit être bien conçu, facile à naviguer et contenir des informations essentielles telles que vos services, vos coordonnées et des témoignages clients. 

Référencement et SEO : Le référencement naturel (SEO) est crucial pour améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche comme Google. Utilisez des mots-clés pertinents liés à votre activité, tels que “électricien + ville”, ”dépannage électricien urgence” et “électricien à domicile”. Assurez-vous que votre site web est optimisé pour le SEO, avec des balises méta, des titres de page pertinents.

Publicité en ligne : La publicité en ligne, comme les annonces Google Ads ou les campagnes sur les réseaux sociaux, peut attirer rapidement de nouveaux clients. Ciblez votre audience en fonction de critères géographiques et démographiques pour maximiser l’efficacité de vos campagnes publicitaires.

Présence sur les réseaux sociaux : Être actif sur les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter permettent de créer une communauté autour de votre entreprise. Partagez régulièrement des mises à jour sur vos projets, des photos de vos réalisations, des conseils en électricité et des promotions spéciales. Interagissez avec vos followers pour renforcer votre relation client et augmenter votre notoriété.

Email marketing : L’email marketing est un outil puissant pour rester en contact avec vos clients actuels et potentiels. Envoyez des newsletters contenant des mises à jour sur vos services, des offres spéciales et des conseils utiles.

Réseautage local et partenariats

Le réseautage local est une méthode puissante pour se faire connaître et trouver des clients. Participez à des événements locaux, des salons professionnels, et rejoignez des associations d’entrepreneurs. Établissez des partenariats avec d’autres professionnels du bâtiment comme des plombiers, des menuisiers, et des architectes qui pourront recommander vos services à leurs propres clients.

Gestion de la relation clients

La gestion de la relation client est essentielle pour fidéliser votre clientèle et obtenir des recommandations. Offrez un excellent service, soyez réactif et à l’écoute des besoins de vos clients. Utilisez des outils de gestion de la relation client (CRM) pour suivre vos interactions, envoyer des rappels et des suivis. Demandez des avis et des témoignages pour renforcer votre crédibilité et attirer de nouveaux clients grâce au bouche-à-oreille.

Comment établir vos tarifs horaires en tant qu’homme toutes mains ?

Établir vos tarifs horaires en tant qu’électricien auto-entrepreneur peut-être un processus important pour assurer la rentabilité de votre entreprise tout en restant compétitif sur le marché. Voici quelques étapes à suivre pour déterminer vos tarifs horaires :

Analysez vos coûts : Calculez tous les coûts associés à votre activité. Cela peut inclure le matériel, les outils, l’assurance, les frais de déplacement, les licences et les certifications, les charges sociales, etc. Supposons que vos coûts totaux s’élèvent à 20€ par heure travaillée.

Déterminez votre taux de rémunération : Combien voulez-vous gagner par heure de travail ? Prenez en compte vos compétences, votre expérience et vos objectifs financiers. Disons que vous visez un salaire horaire de 25€.

Connaître les tarifs du marché : Renseignez-vous sur les tarifs horaires pratiqués par d’autres électriciens dans votre région. Cela vous donnera une idée de ce que les clients sont prêts à payer et vous aidera à rester compétitif. Supposons que la moyenne dans votre région se situe entre 35€ et 45€ par heure.

Calculez votre tarif horaire de base : Ajoutez vos coûts totaux à votre taux de rémunération désiré, puis divisez par le nombre d’heures que vous prévoyez de travailler par an. Cela vous donnera votre tarif horaire de base pour couvrir vos coûts et atteindre votre objectif de revenu. Dans cet exemple, votre tarif horaire de base serait de 45€ (20€ de coûts + 25€ de rémunération).

Adaptez votre tarif en fonction de la demande : Si la demande pour vos services est forte, vous  pouvez envisager d’augmenter légèrement vos tarifs. De même, si vous avez des difficultés à trouver des clients, vous pourriez devoir ajuster vos tarifs à la baisse pour rester concurrentiel.

Quelle imposition pour un homme toutes mains ?

En France, vous seriez soumis au régime fiscal de la micro-entreprise. Sous ce régime, vous seriez imposé sur la base de votre chiffre d’affaires, et non sur vos bénéfices nets. Vous auriez la possibilité d’opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, une option qui vous permet de payer un pourcentage de votre chiffre d’affaires chaque mois ou trimestre, ce montant étant considéré comme une avance sur votre impôt sur le revenu annuel. Les taux d’imposition pour le versement libératoire varient en fonction de votre activité (prestation de services ou vente de marchandises) et de votre chiffre d’affaires annuel. Par exemple, pour les prestations de services, le taux d’imposition peut être de 1% à 2,2% du chiffre d’affaires selon le niveau de revenu. En plus de l’impôt sur le revenu, vous devrez également payer des charges sociales, comprenant notamment l’assurance maladie et la retraite. Le montant des charges sociales est aussi calculé en fonction de votre chiffre d’affaires. 

Quels sont les défis du métier d’homme toutes mains ?

Enfin, comme tout entrepreneur, l’électricien indépendant doit être prêt à relever divers défis, tels que la recherche de clients, la gestion de la concurrence et l’adaptation aux évolutions du marché. Cependant, ce statut offre également de nombreuses opportunités, comme la possibilité de diversifier ses services, d’établir des relations durables avec ses clients et de bénéficier d’une rémunération proportionnelle à son travail et à ses compétences.

Comment évoluer dans sa carrière d’homme multiservices ?

Pour évoluer dans sa carrière d’électricien, plusieurs pistes s’offrent à vous. Tout d’abord, investissez dans votre formation continue et obtenez des certifications supplémentaires pour acquérir de nouvelles compétences et rester à jour avec les avancées technologiques. En parallèle, cherchez à accumuler une expérience pratique diversifiée en travaillant sur différents types de projets. Identifiez des domaines spécifiques de l’électricité qui vous passionnent et développez-vous en tant qu’expert dans ces domaines. 

Témoignage de Yanis : Électricien et client Autocito

“Je suis électricien depuis plusieurs années et trouver le bon véhicule utilitaire a toujours été un défi. Grâce à Autocito, j’ai pu obtenir un utilitaire en LOA avec une facilité déconcertante. Le processus était simplifié et je n’ai eu besoin que de très peu de documents administratifs, ce qui m’a permis de me concentrer sur mon activité. Leur service client est réactif et toujours prêt à aider. Aujourd’hui, je peux me déplacer chez mes clients sans souci, avec un véhicule fiable et adapté à mes besoins professionnels. Je recommande vivement Autocito à tous les professionnels à la recherche d’une solution de location de véhicule simple.”

FAQ

Quels sont les prérequis pour devenir électricien en auto-entreprise ?

Pour devenir électricien en auto-entreprise, vous devez posséder un diplôme ou une certification reconnue dans le domaine de l’électricité, comme un CAP, BEP, ou un équivalent. De plus, il est nécessaire d’avoir une expérience professionnelle suffisante pour garantir la qualité des travaux effectués. Il peut également être nécessaire de suivre une formation sur la gestion d’entreprise pour mieux comprendre les aspects administratifs et financiers de votre activité.

Quels sont les plafonds de chiffres d’affaires en 2024 pour l’auto-entrepreneur ?

En 2024, les plafonds de chiffres d’affaires pour les auto-entrepreneurs sont les suivants :

  • Pour les prestations de services et les professions libérales relevant des BNC (bénéfices non commerciaux), le plafond est de 77 700 €.

Pour les activités commerciales et de fourniture de logement relevant des BIC (bénéfices industriels et commerciaux), le plafond est de 188 700 €.

  • Il est important de noter que ces plafonds peuvent être révisés chaque année par l’administration fiscale.

Comment gérer la comptabilité en tant qu’électricien auto-entrepreneur ?

Vous devez tenir une comptabilité simplifiée. Cela implique de conserver toutes vos factures et justificatifs de dépenses, de tenir un livre des recettes et un registre des achats (si vous achetez des biens pour votre activité). Il est recommandé d’utiliser un logiciel de comptabilité pour faciliter la gestion et le suivi de vos finances. De plus, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires régulièrement et payer les cotisations sociales correspondantes.

Qu’est-ce que l’ACRE et comment en bénéficier en 2024 ?

L’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise) est une exonération partielle de charges sociales pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise. En 2024, pour en bénéficier, vous devez remplir certaines conditions, telles que :

  • Être demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé inscrit à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois.
  • Être bénéficiaire de certaines allocations ou d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Être jeune de moins de 26 ans (ou moins de 30 ans pour les jeunes reconnus handicapés).

  • La demande doit être faite auprès de l’URSSAF dans les 45 jours suivant la création ou la reprise de l’entreprise.

Y a-t-il des réglementations à l’activité d’électricien auto-entrepreneur à connaître ?

Oui, l’activité d’électricien est soumise à plusieurs réglementations. Vous devez respecter les normes de sécurité électrique en vigueur, comme celles définies par la norme NF C 15-100. De plus, vous devez souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) pour couvrir les dommages éventuels causés à vos clients. Il peut également être nécessaire de suivre une formation continue pour rester à jour avec les évolutions techniques et réglementaires de votre métier.

Quelle est ma couverture maladie en tant que micro-entrepreneur électricien ?

En tant que micro-entrepreneur électricien, vous êtes affilié au régime général de la sécurité sociale des indépendants pour votre couverture maladie. Vous bénéficiez des mêmes prestations que les salariés, comme le remboursement des soins, les indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, et les prestations de maternité ou paternité. Vos cotisations sociales sont calculées en pourcentage de votre chiffre d’affaires et incluent la couverture maladie. Il est conseillé de souscrire une mutuelle complémentaire pour améliorer votre protection santé.

Avatar-Clara

Publié par :
Clara 

Diplômée du BTS communication, je poursuis actuellement mes études en Licence Professionnelle E-Commerce et Marketing Numérique, tout en étant en alternance chez Autocito. Ma passion pour l’automobile, née en 2020, s’allie à un vif intérêt pour les nouvelles technologies. Je garde constamment un œil sur les innovations récentes de ces secteurs. Mon ambition est de vous transmettre ma passion et mon expertise au travers d’articles fouillés et captivants. Pour toute prise de contact, je vous invite à m’écrire à clara@autocito.com, à me retrouver sur Linkedin ou directement sur notre site, autocito.fr.

D’autres questions ? N’hésitez pas à nous contacter !

* Champs obligatoires
🔒 Vos données personnelles sont protégées