Autocito > Actualités > Devenir Serrurier Dépanneur en Auto-Entreprise

Devenir serrurier dépanneur en auto-entreprise est une opportunité passionnante pour ceux qui souhaitent allier indépendance professionnelle et expertise technique. Ce métier, essentiel à la sécurité et à la sérénité de nombreux foyers et entreprises en France, offre une voie enrichissante pour les artisans désireux de créer leur propre activité et de répondre à une demande croissante de services de serrurerie de qualité.

Serrurier-dépanneur auto-entrepreneur : les informations à retenir

Rôle :  Le serrurier-dépanneur intervient pour résoudre des problèmes de serrurerie, tels que l’ouverture de portes bloquées, le remplacement de serrures, et l’installation de systèmes de sureté.

Compétences requises : Pour exercer ce métier, il est essentiel de posséder des aptitudes techniques en serrurerie, une bonne dextérité manuelle, ainsi qu’un sens aigu du service client. 

Formation et certifications : Il est recommandé de suivre une formation professionnelle en serrurerie, telle qu’un CAP serrurier-métallier, pour acquérir les bases du métier. Des certifications spécifiques, comme le label Qualibat ou la certification A2P, peuvent renforcer la crédibilité et la confiance des clients.

Réglementation et obligations légales : Immatriculation auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA). Il est également tenu de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les éventuels dommages causés lors de ses interventions.

Matériel et équipement : Pinces, des tournevis, des perceuses, et des kits de crochetage. Un véhicule utilitaire est souvent nécessaire pour transporter le matériel et se rendre rapidement chez les consommateurs.

Rémunération :  En moyenne, le CA peut se situer entre 25 000 et 50 000 euros par an, avec des variations selon la saisonnalité et l’expérience.

Plafond de chiffre d’affaires : Pour conserver le statut d’auto-entrepreneur, le chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser 77 700 euros (valeur à vérifier en fonction des mises à jour légales). Au-delà de ce seuil, il sera nécessaire de changer de régime fiscal et social.

Qu’est-ce qu’un serrurier-dépanneur en auto-entreprise ?

Un serrurier-dépanneur est un professionnel indépendant spécialisé dans l’installation, la réparation et l’entretien de systèmes de serrurerie. En choisissant le statut d’auto-entrepreneur, ce serrurier peut gérer son activité de manière flexible et autonome, bénéficiant de formalités administratives et fiscales simplifiées.

Les activités du métier

  • Installation de serrures : Pose de serrures mécaniques et électroniques, cylindres, verrous et systèmes de sécurité pour portes, fenêtres et autres accès.
  • Dépannage d’urgence : Intervention rapide pour des problèmes comme les portes claquées, les serrures bloquées ou les clés perdues, souvent en situation d’urgence.
  • Réparation et entretien : Réparation de serrures endommagées, entretien régulier des systèmes de sécurité pour assurer leur bon fonctionnement et prolonger leur durée de vie.
  • Conseil en sécurité : Évaluation des besoins en sécurité des clients, proposition de solutions adaptées et installation de systèmes de sécurité avancés comme les alarmes et les portes blindées.
  • Reproduction de clés : Fabrication de doubles de clés, y compris les clés haute sécurité et les clés électroniques.
  • Automobile : Déblocage et réparation de serrures de véhicules, programmation de clés électroniques et remplacement de clés perdues ou volées.

Avantages de devenir serrurier-dépanneur en auto entreprise

Opter pour le statut d’auto-entrepreneur offre de nombreux avantages. Ce régime simplifié permet de bénéficier d’une gestion administrative allégée, avec des démarches de création et de gestion facilitées. Les charges sociales et fiscales sont proportionnelles au chiffre d’affaires, ce qui permet de mieux maîtriser les coûts. L’indépendance professionnelle est un autre atout majeur, offrant la liberté de gérer son emploi du temps, de choisir ses clients, et de développer sa propre clientèle. Enfin, la demande constante pour des services de serrurerie assure une activité pérenne et diversifiée, avec la possibilité d’élargir ses compétences et ses services pour répondre aux besoins du marché.

Comment devenir serrurier-dépanneur en auto-entrepreneur ?

Devenir serrurier-dépanneur en indépendant est une excellente opportunité pour ceux qui cherchent à démarrer leur propre société. Voici les étapes pour y arriver.

 Formalités administratives

Inscription en ligne : Vous devez vous inscrire au régime de l’auto-entrepreneur sur le site officiel de l’Urssaf. Cette démarche est gratuite et peut être réalisée en ligne.

Choix du code APE : Pour un serrurier-dépanneur, le code APE est généralement le 43.32B (Travaux de menuiserie métallique et serrurerie).

Obtention du SIRET : Une fois votre activité déclarée, vous recevrez un numéro SIRET qui vous identifiera auprès des administrations.

Les artisans, y compris les serruriers-dépanneurs, doivent s’immatriculer au Répertoire des Métiers. Cette démarche peut se faire en ligne ou auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de votre région.

Pour une gestion claire de vos finances professionnelles, ouvrez un compte bancaire spécifique à votre activité.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site impots.gouv.fr, en particulier la section « Créer mon entreprise« .

Assurances obligatoires

Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP): Cette assurance est indispensable pour couvrir les dommages que vous pourriez causer à votre clientèle ou à des tiers dans le cadre de votre activité. Elle protège à la fois vos clients et vous-même en cas d’erreur, d’accident ou de dégâts matériels.

Garantie Décennale : Obligatoire pour les professionnels du bâtiment, la garantie décennale couvre pendant dix ans les dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou le rendent impropre à sa destination. 

Assurance des biens et équipements : Il est également conseillé de souscrire une assurance pour couvrir vos outils, véhicules et autres équipements professionnels contre le vol, la perte ou les dommages.

Quelles compétences et formations sont nécessaires ?

Pour réussir dans ce domaine, certaines aptitudes et formations sont nécessaires. Voyons lesquelles : 

Compétences :

Pour devenir un serrurier-dépanneur compétent et efficace, plusieurs compétences sont essentielles :

  • Compétences techniques : Maîtrise des techniques de serrurerie, telles que l’ouverture de serrures, la pose et le remplacement de cylindres, et l’installation de systèmes de sécurité.

 

  • Dextérité manuelle : Capacité à manipuler avec précision des outils et des pièces souvent délicates.

 

  • Diagnostic et résolution de problèmes : Aptitude à identifier rapidement les problèmes et à trouver des solutions adaptées.

 

  • Service client : Sens de l’accueil, de l’écoute, et de la satisfaction client pour établir une relation de confiance.

 

  • Autonomie et organisation : Capacité à gérer son emploi du temps, ses interventions, et son stock de matériel de manière autonome.

 

  • Gestion administrative : Connaissance des bases de la gestion de société, y compris la facturation, la comptabilité, et le suivi des commandes.

Formations :

Pour acquérir et renforcer ces compétences, plusieurs formations sont disponibles :

  • CAP Serrurier-Métallier : Cette formation initiale permet d’acquérir les bases du métier. Elle est accessible après la classe de troisième et dure deux ans.

 

  • Bac Pro Ouvrages du bâtiment : Métallerie : Cette formation de trois ans, accessible après la classe de troisième, offre une spécialisation plus poussée et permet de travailler sur des projets plus complexes.

 

  • Brevets de Technicien Supérieur (BTS) et Diplômes Universitaires de Technologie (DUT) : Bien que moins courants dans le domaine de la serrurerie, ces diplômes peuvent être utiles pour ceux souhaitant se spécialiser davantage ou envisager des fonctions d’encadrement.

 

  • Formations continues et spécialisées : De nombreux organismes proposent des formations courtes sur des techniques spécifiques, comme l’installation de portes blindées, l’utilisation de nouvelles technologies de sureté, ou des certifications de marque (ex. : A2P, Qualibat).

 

  • Stage de Préparation à l’Installation (SPI) : Bien que non obligatoire, ce stage est recommandé pour comprendre les aspects administratifs et juridiques de la gestion d’une auto-entreprise.

Quels outils et équipements sont indispensables ?

Voici une liste des outils et équipements indispensables pour être serrurier

Liste des outils de base pour démarrer

Outils de base pour la serrurerie :

Tournevis (plats, cruciformes, Torx), clés Allen et à pipe, extracteur de cylindre, jeu de crochetages, lampe frontale

Outils pour les travaux de précision :

perceuse électrique, scie à métaux, pince multiprise, pince coupante, serre-joints

Outils complémentaires : 

marteau et maillet, détecteur de métaux

Conseils pour choisir son véhicule utilitaire

Lors de la sélection de votre véhicule utilitaire, il est important de considérer plusieurs aspects pour optimiser votre efficacité et votre confort au travail. Si vous travaillez principalement en milieu urbain et n’avez pas besoin de transporter beaucoup de matériel, un camion 3m3 pourrait être idéal. Pour ceux nécessitant plus d’espace pour des outils volumineux et des pièces de rechange, un camion 6m3  offre un bon compromis entre capacité de chargement et maniabilité.

Pour améliorer l’organisation et la durabilité de votre véhicule, envisagez l’habillage bois utilitaire, qui protège les parois intérieures contre les chocs et permet d’installer des étagères ou des crochets pour vos outils. Un plancher coulissant est également très pratique, facilitant l’accès aux outils et équipements sans avoir à entrer complètement dans le camion, ce qui optimise l’espace et accroît votre efficacité.  

Enfin, leasing utilitaire auto entrepreneur peut être une solution avantageuse pour obtenir un véhicule adapté sans engager de grosses dépenses initiales, vous permettant ainsi de choisir un modèle bien équipé pour répondre à tous vos besoins professionnels. 

Quel budget prévoir pour exercer le métier de tanneur-mégissier ?

Pour exercer ce métier, il est essentiel de prévoir un budget adapté aux équipements et outils spécialisés nécessaires.

 Frais initiaux d’équipement et de matériel

Tableau de Coûts
Nom Estimation de coût (en euros)
Outillage spécialisé 2 000 € - 8 000 €
Équipements de protection individuelle 200 € - 500 €
Véhicule utilitaire 15 000 € - 30 000 €

*Chez Autocito, nous proposons des véhicules à partir de 439€/mois en location avec option d’achat. (selon étude du dossier)

Coûts liés aux assurances et aux certifications

Tableau de Coûts
Nom Estimation de coût (en euros)
Assurance responsabilité civile pro. 50 € - 100 €/mois
Assurance décennale 800 € - 1 500 €/an
Assurance des biens et équipements 300 € - 800 €/an
Mutuelle 300 € - 1 000 €/an

Dépenses courantes et les frais de déplacement

Tableau de Coûts
Nom Estimation de coût (en euros)
Immatriculation et assurance du véhicule utilitaire 1 000 € - 1 500 €/an
Carburant 200 € - 400 €/mois
Entretien et réparations du véhicule 100 € - 200 €/mois
Frais de stationnement et de péage 50 € - 100 €/mois

Coûts de marketing et de promotion

Tableau de Coûts
Nom Estimation de coût (en euros)
Création d'un site web professionnel 500 € - 2 000 €
Référencement SEO 100 € - 500 €/mois
Publicité en ligne / Google Ads 200 € - 1 000 €/mois
Email marketing 50 € - 200 €/mois
Cartes de visite et flyers 100 € - 300 €
Annonces dans les annuaires locaux 50 € - 150 €/an
Participation à des salons ou foires 200 € - 1 000 €/événement

Charges sociales et fiscales

Tableau de Coûts
Nom Estimation de coût
Cotisations sociales (URSSAF) 22% - 25% du CA
Contribution à la formation professionnelle (CFP) 0,3% du CA
Impôt sur le revenu (selon le régime fiscal choisi) Variable
Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) 20% (si non exonéré et selon le régime)
Contribution foncière des entreprises (CFE) 200 € - 2 000 €/an (selon la commune et le CA)

Frais de gestion administrative et comptable

Tableau de Coûts
Service Estimation de coût
Logiciel de comptabilité 10 € - 50 €/mois
Services d'un comptable 50 € - 150 €/mois

Où trouver des clients ?

Vous avez plusieurs moyens de développer votre clientèle : 

Marketing digital et présence en ligne

Site web professionnel : Créez un site web attrayant et facile à naviguer, où vous présentez vos services, vos tarifs et vos coordonnées. Assurez-vous d’optimiser votre site pour le référencement (SEO) afin d’apparaître dans les résultats de recherche locaux.

Réseaux sociaux : Utilisez des plateformes comme Facebook, Instagram et LinkedIn pour promouvoir vos services, partager des témoignages de votre  clientèle satisfaite, et publier des photos de vos réalisations. Les réseaux sociaux peuvent également vous aider à interagir directement avec des clients potentiels.

Annuaires en ligne : Inscrivez votre commerce sur des annuaires en ligne spécialisés dans les services à domicile, tels que PagesJaunes, Google My Business, et des plateformes comme Yelp ou Trustpilot. Ces annuaires améliorent votre visibilité locale et permettent aux prospects de vous trouver plus facilement.

Publicité en ligne : Investissez dans des campagnes de publicité en ligne, comme Google Ads ou des publicités sur les réseaux sociaux, pour atteindre un public plus large et attirer des profils ciblés.

Réseautage local et partenariats

Chambres de commerce et associations professionnelles : Ces organisations offrent des opportunités de réseautage et peuvent vous aider à établir des contacts précieux pour votre business.

Partenariats avec d’autres professionnels : Établissez des partenariats avec des professionnels complémentaires, comme des agents immobiliers, des gestionnaires de biens, ou des entreprises de rénovation. Ces partenariats peuvent générer des recommandations mutuelles.

Participation à des événements locaux : salons, foires commerciales, événements communautaires locaux afin de présenter vos services et rencontrer des clients potentiels

Gestion de la relation clients

Suivi personnalisé : Après chaque intervention, suivez vos clients pour vous assurer de leur satisfaction. Un bon suivi montre que vous vous souciez de vos clients et peut générer des recommandations et des avis positifs sur Google. Répondez à ces avis, qu’ils soient positifs ou négatifs, pour montrer que vous prenez en compte les retours et cherchez à vous améliorer. Les avis positifs renforcent votre crédibilité et attirent de nouveaux clients.

Programme de fidélité : Mettez en place un programme de fidélité pour récompenser vos clients réguliers avec des réductions ou des services supplémentaires. 

Comment établir vos tarifs horaires en tant que serrurier ?

Pour établir votre salaire de l’auto-entrepeneur en tant que serrurier, il est essentiel de considérer plusieurs coûts : frais de déplacement, coût des matériaux, charges sociales et impôts. En France, le tarif horaire moyen d’un serrurier varie entre 30 € et 120 €. Pour déterminer votre tarif, commencez par calculer vos coûts mensuels totaux et estimez le nombre d’heures facturables par mois. Divisez vos coûts totaux par ces heures pour obtenir un tarif de base, puis ajoutez une marge bénéficiaire. Par exemple, si vos coûts mensuels sont de 3 000 € et que vous travaillez 100 heures par mois, votre tarif de base serait de 30 € par heure. En ajoutant une marge de 50 %, vous pourriez fixer votre tarif à 45 € par heure.

Quelle imposition pour un serrurier auto entrepreneur ?

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR) après un abattement sur votre chiffre d’affaires. Cet abattement pour frais professionnels dépend de votre activité :

  • 71% pour la vente de marchandises et la fourniture de logement,
  • 50% pour les prestations de services,
  • 34% pour les BNC (bénéfices non-commerciaux).

Si vous exercez plusieurs activités, les abattements sont calculés au prorata du chiffre d’affaires de chaque activité. Le taux d’imposition dépendra alors du revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal après application de l’abattement. Pour une estimation précise des montants à payer, vous pouvez utiliser le simulateur d’imposition pour auto-entrepreneurs sur le site des impôts.

Quels sont les défis du métier de serrurier en auto-entreprise ?

Être serrurier auto-entrepreneur présente plusieurs avantages, comme la liberté d’être son propre patron et la possibilité de fixer ses propres tarifs. Cependant, il est important de connaître les défis spécifiques auxquels ce statut peut vous confronter avant de vous lancer.

Le marché de la serrurerie est assez concurrentiel, avec de nombreux serruriers auto-entrepreneurs et entreprises établies. Il est donc important de vous démarquer de la concurrence en proposant des services de qualité, des tarifs compétitifs et un excellent service client. En tant qu’auto-entrepreneur, vous devrez trouver vos propres clients. Cela peut s’avérer difficile au début, mais il existe plusieurs moyens de vous faire connaître, comme le marketing en ligne, le bouche-à-oreille et la participation à des événements locaux. Les serruriers auto-entrepreneurs doivent souvent être disponibles 24h/24 et 7j/7, surtout s’ils proposent des services d’urgence. Cela peut impliquer de travailler de longues heures et les week-ends.

Comment évoluer dans sa carrière de serrurier ?

Pour évoluer dans sa carrière de serrurier, il est essentiel de continuer à se former et à se perfectionner. Voici quelques conseils pour progresser :

  • Formation continue : Participez à des formations spécialisées, des ateliers ou des séminaires pour améliorer vos aptitudes techniques et rester à jour avec les nouvelles technologies et pratiques de l’industrie.
  • Spécialisation : Explorez des domaines spécifiques comme la sécurité informatique, les systèmes d’alarme avancés ou la serrurerie automobile pour élargir vos compétences et répondre à des besoins de niche.
  • Certifications : Obtenez des certifications reconnues dans votre domaine, comme le label Qualibat ou la certification A2P, pour renforcer votre crédibilité et votre expertise auprès des clients.
  • Réputation et marketing : Développez une réputation solide en offrant un service client exceptionnel et en obtenant des avis positifs. Utilisez le marketing digital pour promouvoir vos services et attirer de nouveaux clients.
  • Réseautage professionnel : Rejoignez des associations professionnelles, participez à des événements de l’industrie et établissez des relations avec d’autres professionnels du secteur pour élargir votre réseau et découvrir de nouvelles opportunités.

Témoignage de Karim : serrurier-dépanneur et client Autocito

“Je suis serrurier-dépanneur depuis un an. Au début, trouver un partenaire pour m’accompagner dans mon projet était un défi. Heureusement, Autocito m’a fait confiance rapidement et avec peu de formalités. Leur équipe commerciale m’a soutenu efficacement, ce qui m’a permis d’accéder rapidement à un Kangoo et de développer rapidement mon activité.”

 FAQ

Quels sont les prérequis pour devenir serrurier en auto-entreprise ?

Il existe plusieurs prérequis importants pour devenir serrurier en auto-entreprise :

– Fiabilité et ponctualité : Être fiable et respecter les délais convenus avec les utilisateurs est crucial. Les clients apprécient un serrurier qui arrive à l’heure convenue et qui est digne de confiance.

– Sens du service client : Avoir un bon sens de l’accueil et être à l’écoute des besoins de la clientèle sont des qualités essentielles. Savoir communiquer clairement et de manière courtoise est également important pour établir une relation de confiance avec la clientèle.

– Réactivité et flexibilité : Être capable de réagir rapidement aux demandes d’intervention d’urgence est souvent nécessaire dans ce métier. Être flexible pour s’adapter aux imprévus et aux horaires des clients peut faire la différence.

– Sens de la précision et du détail : Travailler avec des outils précis et manipuler des mécanismes souvent délicats nécessite un bon sens de la précision et une attention particulière aux détails.

Comment devenir serrurier auto-entrepreneur en 2024 ?

Pour devenir serrurier auto-entrepreneur en 2024, commencez par acquérir les aptitudes nécessaires et choisissez le statut d’auto-entrepreneur. Inscrivez-vous au CFE, souscrivez aux assurances obligatoires, et équipez-vous des outils nécessaires. Respectez les normes de sécurité et les réglementations en vigueur, tout en développant une stratégie marketing  efficace pour attirer des clients.

Comment devenir serrurier agréé assurance ?

Devenir serrurier agréé par les assurances implique généralement de répondre à des critères spécifiques établis par les compagnies d’assurance. Ces critères peuvent inclure la détention de certaines certifications professionnelles, la capacité à fournir des prestations conformes aux normes exigées, et parfois la capacité à intervenir rapidement en cas d’urgence. Il est recommandé de se renseigner auprès des assureurs et de suivre les formations ou certifications pertinentes.

Quels sont les plafonds de chiffres d’affaires en 2024 pour l’auto-entrepreneur ?

En 2024, les plafonds de chiffre d’affaires pour les auto-entrepreneurs sont les suivants :

– Activités de services commerciaux ou artisanaux : 176 200 € par an.

– Prestations de services libéraux relevant des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) : 72 600 € par an.

Ces plafonds permettent de bénéficier du régime fiscal avantageux de la micro-entreprise tout en limitant les obligations comptables et fiscales.

Comment gérer la comptabilité en tant que serrurier auto-entrepreneur ?

La gestion de la comptabilité en tant que serrurier auto-entrepreneur demande :

– Tenir un registre des recettes (livre des recettes).

– Suivre les dépenses professionnelles pour pouvoir bénéficier des déductions fiscales applicables.

– Établir et envoyer des factures conformes aux exigences légales.

– Effectuer les déclarations fiscales et sociales périodiques (notamment la déclaration de CA et le paiement des cotisations sociales).

Quels sont les débouchés du métier en 2024 ?

Les débouchés pour les serruriers en 2024 sont variés :

– Intervention sur des chantiers de construction et de rénovation.

– Dépannage d’urgence pour les particuliers et les professionnels.

– Installation de systèmes de sureté et de fermeture pour les habitats et les locaux professionnels.

– Collaboration avec des agences immobilières, des syndics de copropriété et des sociétés de sécurité.

Qu’est-ce que l’ACRE et comment en bénéficier en 2024 ?

L’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) est un dispositif qui permet aux créateurs ou repreneurs d’entreprise, dont les auto-entrepreneurs, de bénéficier d’une exonération partielle de charges sociales pendant les 12 premiers mois d’activité. Pour en bénéficier en 2024, il est nécessaire de remplir certaines conditions et de faire une demande spécifique lors de la création ou de la reprise de la société.

Y a-t-il des réglementations à l’activité de serrurier auto-entrepreneur à connaître ?

Plusieurs réglementations doivent être respectées pour exercer légalement :

– Carte d’identification professionnelle dans le BTP : Si vous intervenez sur des chantiers de bâtiment ou de travaux publics, vous devez posséder une carte d’identification professionnelle, obligatoire pour les salariés travaillant en France ou détachés par une activité étrangère.

– Assurances obligatoires : Vous devez souscrire à une assurance décennale pour couvrir les dommages susceptibles de compromettre la solidité des ouvrages, ainsi qu’à une responsabilité civile professionnelle pour les dommages matériels, immatériels ou corporels causés à des tiers.

– Devis détaillé : Avant toute intervention à domicile, vous devez remettre un devis détaillé au client, comprenant notamment le coût horaire, les prestations proposées, les frais éventuels de déplacement, et préciser si le devis est payant ou gratuit.

– Sécurité des travailleurs : Sur les chantiers, vous devez appliquer les principes généraux de prévention pour assurer la tranquillité de vos salariés, y compris l’évaluation et la prévention des risques liés aux travaux.

– Habilitation électrique : Si vous effectuez des travaux sur des installations électriques, vous devez détenir une habilitation spécifique, prouvant que vous avez suivi une formation adéquate sur les risques électriques et les mesures de sécurité à prendre.

– Loi AGEC et gestion des déchets : Vous devez contribuer à la gestion des déchets de construction conformément à la loi AGEC, en favorisant le recyclage et en adoptant des pratiques éco-responsables.

Quelle est ma couverture maladie en tant que micro-entrepreneur ?

Lorsque vous créez votre micro entreprise, vous bénéficiez du régime de protection sociale des travailleurs indépendants (ex-RSI). Cela vous permet de bénéficier de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI) qui couvre les prestations maladie, maternité, invalidité, et décès. Vous cotisez également pour l’assurance vieillesse de base et complémentaire. Pour une couverture maladie complète, il est souvent conseillé de souscrire à une complémentaire santé adaptée à votre profil professionnel et personnel.

Avatar-Clara

Publié par :
Clara 

Diplômée du BTS communication, je poursuis actuellement mes études en Licence Professionnelle E-Commerce et Marketing Numérique, tout en étant en alternance chez Autocito. Ma passion pour l’automobile, née en 2020, s’allie à un vif intérêt pour les nouvelles technologies. Je garde constamment un œil sur les innovations récentes de ces secteurs. Mon ambition est de vous transmettre ma passion et mon expertise au travers d’articles fouillés et captivants. Pour toute prise de contact, je vous invite à m’écrire à clara@autocito.com, à me retrouver sur Linkedin ou directement sur notre site, autocito.fr.

D’autres questions ? N’hésitez pas à nous contacter !

* Champs obligatoires
🔒 Vos données personnelles sont protégées